Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bonjour '

  • : les z'élucubrations de la Brigade Geffroy
  • : Retrouve nos commentaires décalés mais sérieux sur les évènements du grand almanach, ... et un peu des nôtres, aussi.
  • Contact
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 10:30

Chez nous en Provence, la période des fêtes Calendales démarre à la sainte Barbichette, le 4 décembre, par les semailles du blé. Parce qu'en Provence authentique, pour avoir de l'oseille, faut planter du blé ! A la mode de qui tu veux, mais si tu veux pas être sur la paille, plante ton blé !

 

Oh là ! Pas sur des hectares. T'inquiète pas, tu fourniras pas les minoteries de Banette. T'auras pas à te servir non plus de la moissonneuse batteuse, non, c'est juste pour mettre du vert sur la table le soir de Noël. Une note d'espérance au milieu du Gargantuesque plateau des 13 desserts ! Pasqu'on sait pas, si y va passer Papa Noël !

C'est quand même une tradition qui, si le blé est porté jusqu'à l'arrivée des trois mages, il pourra être replanté dans notre belle terre provençale et porter prospérité. Alors, tout commence maintenant. Récupère un peu de coton hydrophile pré découpé ou pas dans ton armoire à pharmacie, chope une écuelle dans la cuisine, une dont tu n'auras pas besoin dans les 3 semaines à venir, achète un sachet de blé, pas un kilo, un petit sachet format car-en-sac. Si t'y en trouves pas viens me voir, j'en ai en affaire. Du pur blé de poules élevées aux grains. N'oublie pas l'eau, pour asperger.

 

Bon, quand t'y as tous les ingrédients, tu peux commencer ta cérémonie de magie blanche :

  • Prends ta gamelle, écuelle, assiette, pot, coquille Saint-Jacques, ramequin, cendrier, ou ton plus original récipient, une vieille boîte de conserve, un enjoliveur de roue, un quéron, une chaussure, un tiroir, une pigne, une coquille d'œuf, un piston, une boîte d'efferalgan vide, un vieux soutien-gorge même n'ayant pas appartenu à une grosse poitrine …
  • Tapisse le fond de coton, (non y a pas de contrepèterie !)
  • Dépose le blé afin qu'il couvre le "blanc" du coton,
  • Arrose ton amalgame agricole avec "la meilleure eau de France". Pour les inculturés, la meilleure eau de France, c'est notre bonne Eau de Marseille, bénite par la Bonne Mère. De l'eau de la Durance et du Verdon savamment dosée. Celle avec laquelle on gâche, on trouble habituellement la réputée liqueur de Ste Marthe à l'heure de l'apéro. Arrose, ça veut pas dire nègue, hé ? Je te vois venir avec ton arrosoir de cul-pincé ! Arrose, ça veut dire imbiber d'eau suffisamment pour qu'un bouillon de culture puisse s'y développer et donc voir germer ces échantillons.
  • Place ton espérience paysanne dans un endroit où la chaleur et la lumière du jour pourront aider à la photosynthèse de tes graines.
  • Humecte tous les jours. Humecte ça veut toujours pas dire nègue, hé, qu'on soit toujours d'accord ? Encore une fois ! Humecte c'est, mouille légèrement, un peu plus que humidifie ... T'y as des souvenirs de vacances là ou quoi ?

 

C'est à partir de là qui y a concours.

Attention, ça monte vite, surtout si tu arroses à la bière. Un peu comme pour les montées de lait ! Tu peux lui parler aussi ou lui mettre de la musique, pour qu'il se monte à vue d'oeil !! Vouaï ça arrive ça ... Chacun sa technique, mais c'est à la fin du bal qu'on paye l'orchestre. Bon, y a des variantes, à base de lentilles pour ceux qui ont des lunettes. Pour les musiciens, on peut se le tenter à base de haricots, pour les plus quiches à base de pois chiches. 

 

La tradition veut qu'il y ait 3 plantations bien distinctes. Pour que tu montres bien au fantôme des cieux ton implication de propriétaire terrien, pour forcer ce droit de réserve à la prospérité.

 

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans 2007
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 17:21

Comme on l'avait vécu pour les états unis, depuis 2 mois, top chrono, La Droite & Le Centre impose à la vue médiatique des élections internes "primaires". Juste parce que les gouvernance des partis n'ont plus la représentativité pour désigner leur candidat.

 

44,6 millions de Français sont inscrits sur ces listes électorales, et si l'on garde le taux de 19,6% d'abstention du 1er tour de 2012  (on en perd déjà 10 millions en route), et, que l'on considère que 25% voteront CE candidat-là au 1er tour, à on peut en déduire que 9 millions auront cette tendance.

Parmi eux, des moutons qui voteront pour quelque candidat que ce soit pourvu qu'il ait l'étiquette du bon parti; puis ceux qui se sentent impliqués dans la consultation primaire.
Mais combien sont-ils ? Si on considère dans les 9 millions, les votants pleinement concernés du premier tour de cette primaire (
3 962 619), ainsi que les 800 000 trublions de Gauche et du FN, il se détache donc 4 237 391 personnes.

Soit, 6% de la population.

Pour 6% de la population, on flagelle 66 millions de français à la tambouille interne d'un parti politique. Pas un journal télévisé depuis 2 mois n'a pas fait référence à cette consécration. On se serait presque cru en pleine campagne présidentielle tant les médias nous ont pipolisés et martelés les moindres faits et gestes des candidats de cette campagne de pré-campagne.

61,8 millions de français ont encaissé les moindres faits et gestes de ce qui aurait dû rester dans le "problème" interne de La Droite & de Le Centre.

 

Que ce soit La Droite & Le Centre maintenant, Les Socialistes en janvier, ou quiconque d'autres, la grande majorité des français doit-elle subir chaque ronds de jambes des futurs éventuels candidats d'un parti ou d'une orientation politique avant l'échéance de la vrai "Présidentielle" ?

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy
commenter cet article
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 15:38

C'est Bérurier qui va être content ! … enfin, surtout Pineau qui attend ça avec impatience depuis un an !

 

"Un goût prononcé de banane et d'abricot ? Tu trouves pas, toi ? Vouai, Goyave-Ananas !

Tu t'enfiles un cocktail ou quoi ??

Quoi, … fraise des bois, peut-être ? Mais boisé en tous cas !

Non, fais voir … pluss mûre en fait, avec un relent de poire, non ?

Ah, faut que je le regoûte … tu sens pas un quelque chose de framboise quand même, avec un arrière-goût de melon ? Et, y a pas du réglisse aussi, avec des épices ?

Arrête, cette année c'est la groseille qu'on ressent avec des notes de pèche.

Oh fan, moi je m'y perds, et pourquoi pas de la moutarde et du Roquefort puisque tu y es ?

Mais je le goûte pas moi le Beaujolpif, je le bois !"

 

On philosophe œnologiquement sur la robe lumineuse ou la cuisse rustre de ce raisinet tout frêle ! Et chaque 3e jeudi de novembre c'est pareil ! Toutes les bonnes cantines, les restaurants d'usines, les cafétérias, les tavernes, les auberges, les restos Routiers revêtent un air de fête au village, du gros rouge à table.

Oui mais il fait élégant ce breuvage ! Moins pochetron que le picrate insalubre du pichet de table traditionnel à 12°. Y a comme un coup de grâce dans la civilisation. On picole moins, les papilles prennent un temps la mesure des opérations, on se sent d'un coup connaisseur !

 

115 millions de bouteilles dont 45% de la production partent à l'étranger ! Un engoulument planétaire au goulot, un plan marketing gouleyant, pour des consommations qui poussent la modération à se perdre dans la recherche des goûts utilisés.

 

Tu as noté que pas une seule fois j'ai prononcé le mot "vin" !

Humm, banane ...

Repost 0
Published by Didgeff - dans 2013
commenter cet article
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 15:34

Souviens-toi de cette date. C'est encore plus facile, parce que y a dégun qui se lève pour aller bosser ses 8 ou 10 heures, ce matin. Le 11 c'est deux uns, et novembre c'est aussi le onzième mois de l'année, donc encore deux uns, ça en fait quatre. Et quatre uns, ça fait un carré. Un Carré d'as, pour les pokéristes ou les belotards. Un carré frais gerbé pour les affamés. Alors, souviens-toi !
 
Attention, peu le savent, mais il ne faut pas passer à côté de l'énorme découverte de Christophe Colomb en l'an de grâce 1502. Christopher Colombus est un modeste aventurier du XVIe siècle qui avait déjà découvert une anse verdoyante du territoire américain 8 ans plus tôt sur son bateau en bois d'arbres, qui avait fait le tour de tous les parcs d'attractions, traversé la Vallée de la mort, qui avait déjeuné à South Fork, qui avait dormi à la belle étoile avec Cochise, qui avait imaginé la plus grosse supercherie jamais réalisée dans les studios du Métro Goldwin Meilleur avec Luis Armstrong, un modeste acteur de films fantastiques pour l'heure habillé d'un scaphandre à paillettes et qui sautait sur un fond noir dans la poussière du décor lunaire du studio B9 … un grand pas pour la nulité. Mais si Christophe Colomb n'avait pas découvert l'Amérique, Obama n'aurait pas été élu Président !
Recollons à ce jour de 1502. Afin de se préparer une digne retraite méritée, il vogue ce jour-là sur la mer des Caraïbes à la recherche de sensations reposantes, voit un diamant poindre à l'horizon, l'accoste sans crocodile, et y découvre … La Matinique.
Si c'est pas un évènement, ça !
Où on irait en vacances ?
Lui, y te découvre des endroits de folie aussi facilement que toi la meilleure file d'attente aux caisses de ton supermarché préféré. Y devait travailler pour un voyagiste, ma parole ! 
 
Le 11 novembre, c'est la saint Martin, patron des piétons et c'est la Fête du foie gras. Mais aussi la fête cérémoniale et commémorative des Poilus de 14-18.
Respect.
Le 11 novembre, c'était un jour comme un autre (hormis pour nos amis des DOM) jusqu'à ce qu'un jour où on se noyait dans une guerre à rallonges. Nos généraux pensèrent qu'il fallait en finir avec cette mauvaise partie de Call of Duty, et signer l'Armistice, sur le coin d'une table pas encore débarrassée, dans le wagon-restaurant, … d'un train !
Un train, ça fait un peu redondance. Remarque un wagon-restaurant sur un paquebot, dans un avion ou un sous-marin, on a du mal à se faire à l'idée. Mais c'est pas moi qui ait choisi de signer là-dedans, hein !!! Ceci dit, aux cagoinces, je te l'aurais signé, moi le papelard ! Aux cagoinces !
C'est ce jour, en tous cas, où on a coupé l'eau qui stagnait dans les tranchées ardennaises. C'est le jour où on a remis des bûches dans les cheminées. C'est le jour où on a redonné du pain, du café, des patates, de la farine, du soulagement à tout le monde. C'est le jour où le peuple est sorti du cauchemar. C'est le jour qui rappellera officiellement à Marcelle que son papa ne reviendra pas. Jusqu'à ce que ce même jour, bien plus tard, la rende grand-mère et apaise peut-être cette rancœur envers le devoir de mobilisation.
Le 11 novembre est devenu férié par loi française du 24 octobre 1922. Il aura quand même fallu attendre 4 ans !
Férié, ça veut dire, pas d'école, pas de boulot. Relâche, comme on dit au théâtre.
Alors, penses-y.
Respecte.
 
Eh oui, c'est aussi le jour où des illustres inconnus comme Luther, Danny de Vito, Demi Moore, Leonardo Di Carpaccio, Fédor Dostoïevski, Jack London, Maurice Leblanc, Louis Antoine de Bougainville, Franz Beckenbauer, Asafa Powell, ... ont décidé d'aller pousser l'expérience de la photosynthèse et de la mutation du têtard, à l'extérieur du monde aqueux coucou, à l'extérieur du monde aqueux de leur maman.
Allez, on va leur faire souffler les bougies, puis on les range. 


L'avantage d'avoir son z'anniversaire pendant un jour férié, c'est que tu mets pas la roteuse au frais au dernier moment, tu vois. La roteuse, si tu te souviens bien, on en avait retracé l'historique pour l'arrivée des Rois, rappelle-toi : " … pour mieux comprendre cette eau moite et sans don. L'eau de roteuse a été mise au point non pas par un pharmacien, ni un alchimiste comme on pourrait le croire mais bien par un moine bénédictin du monastère d'Épernay, dom Père Hinion, qui, en secret se tripoter l'élastique sous le charme d'une fille Ponsardin. Possédé par sa jalousie, il a étranglé au champ Pagne avec un cordon rouge, Lucien Clicquot, le mari, qu'elle venait d'épousailler. Veuve, elle rebaptisa cette boisson : l'eau du champ Pagne, qui devint le Champagne tel qu'on se le siffle aujourd'hui. "


Je te parlerai de l'histoire des coupes un autre jour, si t'y es sage.
Un grand moment, tu verras !
 
Garde à vous, pour les couleurs !

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans 2007
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 00:01

C'est la fête du beurre, aujourd'hui c'est donc la saint Hubert. Cousin Hub' !

 

Faîtes du beurre, pour la tradition du goût, en motte ou en plaquette, salé, cru, pasteurisé voire allégé. Il pèse quand même sur les tablettes, mais plein de vitamines A, D et E.

 

Il te faudra brasser 5 litres de bon lait entier pour te sortir une belle plaquette sans sa feuille d'emballage, ou 1 € pour un paquet de Petit Beurre utiles. Mais ne mélangeons pas non plus le beurre et le beurre qu'il soit d'anchois, de cacahuète, le beurre de cacao ou de karité.

 

Attention aussi aux imposteurs, la margarine fait son beurre dans son coin et on peut très vite se retrouver avec un œil au beurre noir !

 

N'en profite pas pour te beurrer la gueule !

Bonne beurre'

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans 2010
commenter cet article
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 22:16

Tout commence il y a un peu plus de 2500 ans …

Si t'y es pas un espert en Histoire, tu sais peut-être faire une soustraction ? Alors sans avoir bougé un poil d'un poil, revenons en 500 avant J-C.

 

Astérix et son petit monde d'irréductibles sont en visite bien méritée chez des amis Celtes à quatre feuilles. L'été a été beau et chaud* et se termine en cette nuit du 31 octobre par un feu de camp magistral, coutumes gauloises sans philtre, pour faire fuir les esprits diaboliques, et remercier le Bon Dieu du Soleil pour les bonnes récoltes, la mousson, et tout le bataclan. Les Celtes restèrent tellement cons devant tant de joie, d'allégresse et d'humanité, qu'ils z'adoptèrent aussi cette troisième mi-temps, et se la convertissirent en célébration de leur divinité Samhain. Ça prit rapidement de l'ampleur, bien plus que notre banquet gaulois, tout le monde voulait participer à cette festance.

 

En ces temps jadis et reculés, les Celtes comptaient les jours en nuit et non en jour comme on le fait aujourd'hui, de sorte que leur célébration commençât le 31 octobre en nocturne. Leur rite voulait que Michael Jackson ressorte des ténèbres pour chanter son "thriller" en boucle toute la nuit. Avec ses co-concessionnaires perpétuels, ils en profitaient pour passer faire un coucou à la famille encore dans le monde des vivants, qui, apeurée, se déguisait et se grimait pour tenter de repousser les esprits maléfigues, mi raisin.

 

Pendant la nuit, nos Gaulois, eux, se rassemblaient en cercle. La Haute Confrérie des Duides, Canal Brocéliande Historique, étouffait cérémonieusement le feu, puis frottait des branches sèches du Grand Chêne Sacré pour en faire naître un nouveau …

Un nouveau quoi d'ailleurs, hein ? Devine ?

Tu sais pas ?

Ohh ! Tu suis ou quoi ?

Un nouveau gland ?

Bourricot, va ! Un nouveau feu !


Les druides remettaient à chaque porteur-de-culottes-à-la-maison, de quoi rallumer le feu de la cheminée familiale jusqu'à l'automne suivant, afin de les protéger tout au long de l'année à venir. La fête de Samhain occupa les esprits pendant des lunes, avant qu'Odilon, au Moyen Âge, sorte la sienne de dessous sa soutane et la francise en "La Toussaint".

 
Nous, notre vraie Toussaint à nous, c'est la fête de tous les autres saints qu'on n'a pas au calendrier des Postes de l'Almanach : les san Antonio, saint Glinglin, saint Frisquin, saint Emilion, saint Agur, sainte Gabelle, saint Traupet, sainte Nitouche, saint Gapour, saint Nomlabretelle, saint Faunie, saint Ptaume, saint Tespri, saint Sulté, saint Ture, saint Foi saint Vinxin, sainte Marydelammère, saint Jèr, saint Cyr, saint Piérémikelon, saint Petersebourre, saint Doidelamin, saint Dernièreminute, saint Colonalahune, saint Dical, saint Crusté, saint Patik, sainte Merlégliz, saint Taule, saint Taxéror, saint Serré, saint Tégrai, saint Plissité, saint Siliconé, saint Kanté-un et consorts ... On les a tous regroupés dans cette journée. Alors, quand tu souhaites les fêter et que tu passes chez ta fleuriste préférée, tu as le choix entre 256 couleurs de chrysanthèmes. Y a que ça en ce moment, ça, et des fleurs en plastique. Vouai, mais du beau plastique, pure imitation des vraies. Le chrysanthème, c'est la seule fleur naturelle de saison qui orne chacunes des constructions mortuaires de nos défunts morts disparus.

 
En tous cas, y en a qui on prit leur sacerdoce bien à cœur. Chaque 1er novembre, ils ont rencard au cimetière pour nettoyer la tombe et mettre le pot. D'un autre côté, y a du boulot ! Ils viennent qu'une fois par an ! Alors que normalement c'est le 2 qu'il faudrait qu'ils y briquent la pierre tombale. Ils dérogent à la règle. Mais tu sais ce que c'est dans les familles, les gens, y sont pas toujours d'accord. Alors plutôt que de rencontrer cette pauvre courge de Nicole, y z'y vont la veille. Comme ça, quand elle arrivera, le lendemain la Nicole, elle aura plus de place pour poser son pot. Et comme ça, elle le mettra dans le gravier, son pot, nah !

Dans le gravier !

 

 
*contrepèterie belge

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans 2007
commenter cet article
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 22:13

"Boo !"

La contraction de "all hallows' eve" signifient littéralement : la veille de La Toussaint, a pris son nouveau nom pour les Pays Celtes en : Halloween. La grande famine de 1646 (à ne pas confondre avec la grande beuverie de 1664) déplaça Highlander et ses cousins vers le nouveau monde et Halloween devint, là-bas, la grande fête des enfants. Y font rien comme les autres, ceux là, faut toujours qu'y te chamboulent le storiborde. Alors, les minots déguisés en Michael Jackson, hantaient les ruelles des villes et les chemins des petites maisons dans la prairie à la nuit tombée pour réclamer des cakes, sucreries et autres bonbecs sous menace de mutinerie infantile ! Arrhh !

 

La coucourde est apparue bien plus tard. La citrouille est un fruit volumineux, de couleur orangé, appartenant à la famille des Cucurbitacées, appelé aussi courge ou potiron. Les véritables citrouilles sont des variétés de courge de taille respectable mais moins importante que les méga géantes courges américaines. Sous apparence humaine, on connait tous, aussi, des véritables courges ! Etymologiquement, "citrouille", vient du latin citreum : citron, par analogie de couleur. Ça tu pourras le replacer pendant un dîner. Et des citrons aussi, on en connait tous. Le mot est attesté en français depuis le XIIIe siècle.

 

Il se dit qu'à sa mort, un certain Jack, fermier paresseux très porté sur le Daniel's en fût de chêne, échoua lamentablement au concours d'entrée des portes du paradis ... et même à celui des fourneaux du purgatoire. Il zona à la recherche d'un endroit où poser son âme, avec à la main une patate évidée dans laquelle brûlaient quelques braises de l'enfer. Il n'en fallait pas plus pour faire naître la légende de Jack O'Lantern.

 

Quand les émigrés Irlandais découvrirent la citrouille, ils adaptèrent leur tradition et abandonnèrent les navets parias, pommes de terre, ou autres bêtes graves creusés qui leur avaient tant servi. Nous, comme on avait déjà choisi la mode chrétienne à la païenne, ou plutôt comme la mode chrétienne nous avait choisi, on préféra le chrysanthème à la citrouille. Halloween s'effaça tout seul à travers les siècles, jusqu'à ce que dans les années 90 de l'an de grâce dix neuf cent, les gros communicateurs, tels EuroDistrait, Mado, Cola-Cola, réimplantèrent ce qu'on avait inventé ! Itinéris (comme t'y as une cervelle de moinelle, ou un cerveau de moineau, je te rafraîchis : Itinéris, c'était le nom du premier opérateur téléphonique du réseau mobile de France Télécom), Itinéris nous en asséna les esgourdes. Eh bé, ils avaient fait pousser sur le Champ de Mars de Lutèce, des centaines de cucurbitacés. Il n'en fallait pas plus pour que les médias relayent cet épiphénomène, et nous le montre dans les journaux télévisés. On y a rajouté une pincée de sorcières et un soupçon de toiles d'araignées, du noir et de l'orange sanguine, et on nous a servi ce cocktail pendant une paire d'années. Mais, l'amalgame ne prenait pas. Nous, on nous a lobotomisé à travers les âges pour honorer la Toussaint, et quand cette fête pseudo sataniste a débarqué, elle a fait se soulever la robe de bure de l'église conventionnelle.

"Boo !"

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans 2013
commenter cet article
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 22:09
Tous les ans, c'est pareil. Mieux, toutes les 2 fois par an, c'est pareil. Et quand ça arrive, je sais jamais ce qu'il faut que je fasse de mes aiguilles, toi non plus, hein ? Je sais on s'en est déjà parlé et tu vois, on y revient parce que ni toi ni moi savons  ...
 

Bon, je porte pas de tocante, c'est vrai, mais avec toutes les horloges, réveils, coucous et pendules que nous avons à la maison, avancer ou reculer les aiguilles fait partie du rituel bi-annuel ! Ça fait 30 ans qu'on se les tourne toujours pareil, et on sait jamais si on les avance ou si on les recule. Je dis on parce que toi aussi t'y en sais rien non plus. Heureusement, moi, j'ai un pense bête. J'ai encore un magnétoscope qui différencie l'heure d'été de l'heure d'hiver. Alors, je vais le voir, je tripote un peu son menu "heure", vire sur "heure d'hiver", et je regarde sa vive réaction. Sinon, y a une autre méthode qui va envoyer mon magnétoscope prendre une heureuse retraite bien méritée. C'est un moyen mamo-technique : octobre ça fini par RE et avril ça démarre par AV. RE pour recule, AV pour avance. Avec ça, on a tout dit. Je peux partir tranquille faire le tour des réajustements de la maisonnée : micro-ondes, four, horloge cuisine, réveil sdb, mobiles, réveil chambre, montre-réveil chambre, chaînes hi-fi chambres, pendules chambres, cardiotraining, compteur VTT, voiture … tamagoshi partout ! Le reste, c'est calé sur l'horlogerie automatisée ou l'informatique. En fait, y'a qu'aux cagoinces où y a pas encore de breloque ! Généralement, tu sais quand tu rentres, et encore mieux quand tu dois sortir !

 

Mais savais-tu qu'au Sénat (pas Ayrton, mais le dortoir à députés-bon-pour-services-politiques-rendus), au Sénat on a donc quelques grabataires qui se paluchent la cervelle sur le fait d'en finir ou pas avec l'heure d'été ! Quand tu sais de combien est l'indemnité parlementaire d'un sénateur, tu te demandes si ils ont pas d'autres sujets plus importants à s'entrechoquer fondamentalement les neurones actives qu'ils leur restent. Un sénateur c'est 6952,91 € par mois + 6278 € de frais remboursés quoi qu'il en soit et sans justificatif + 1330 € de subvention politique + des dizaines de dizaines d'autres réels avantages, encore plus avantageux, de tous ordres. Mais c'est un politique, et les politiques qui les élient ? De quoi couper les nouilles au sécateur !! Tu votes, toi ?

 

Mais, ne nous éloignons pas des prémices de notre nano phénomène ! Parce qu'en fait, tout ça, c'est à cause d'un british en kilt. Un scottish, quoi. Nous, on avait notre heure bien française qui faisait de mal à personne, avec pour repère : le méridien de Paris, à l'accent pointu. Et lui, l'écossais (il avait un nom de père à tonnerre, t'sais !), il a rien trouvé de mieux que de se caler sur le London-Greenwich pour homogénéiser les transports ferroviaires canadiens (Vouai ! Comme si nous on réfléchissait aux trains québécois, à l'époque ?). Eh ben, lui, il a segmenté la surface de la Terre en 24 tranches de longitudes identiques. Un peu comme quand ta maman t'épluchait une orange quand tu étais petit. Puis d'un coup, il a fallu qu'on se cale sur le méridien de Greenwich, con ! Dès lors, ils ont officiellement instauré les fuseaux horaires ! C'est là que ça a commencé. On y a perdu quelques heures. Notre méridien de Paris et ses marques ne servaient plus à rien, sinon à être visités. C'est encore grâce à lui qu'on a défini l'exacte longueur du mètre (pour ta gouverne : la dix-millionième partie du quart du méridien terrestre. Parce qu'on n'a pas pris ça au hasard, qu'est-ce que tu crois !) et c'est La France, voui, qui l'a inventée et officialisée et étalonné, le mètre ! (et le british, y nous l'a mis). En tout cas, il se visite toujours (le mètre). D'ailleurs, si un jour tu te balades à Paris, va mirer l'heure de la Capitale au parc Montsouris, elle est classée ! Mais, tu veux l'heure solaire ou l'heure méridienne ?    

 

En 1916, pour rattraper le décalage de la sorcière verte (Greenwich oh, ça va, hein !), on est passé pour la première fois à l'heure d'été, eh ben, depuis, on n'a toujours pas vu arriver son penchant d'heure d'hiver à celle-là ! Puis, on a remis le couvert sous Giscard (rappelle-toi, c'est lui qui avait ralenti "La Marseillaise" parce qu'il arrivait pas à la jouer à l'accordéon ! C'était un Président de notre République). En tous cas, on n'avait toujours pas ramené l'heure d'été de 1916, en heure d'hiver, qu'on a accentué encore une fois le compteur "heure d'été" ! C'est l'UTC+2 (Universal Time Coordinated ) et non GMT+2 que l'on utilise à tort.

Maintenant l'heure d'été et l'heure d'hiver sont fixées par une directive du Parlement Européen. Elles sont verrouillées pour l'uniformité de l'Europe ! 

 

Plus sérieusement, selon l'Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (l'ADEME – t'en as entendu parler, au moins ?), "l'estimation des économies d'électricité s'élèverait à 1,3 milliard de KWh, soit 4% des consommations d'éclairage en France". On estime encore à +/- 250 000 tonnes d'équivalent pétrole, les économies d'énergie annuelles résultant de la mise en œuvre du régime au changement d'heure dans notre pays. On n'a presque plus de pétrole, mais on a toujours des idées. Bon, maintenant tu pourras répondre à ceux qui disent que ça sert à rien ce changement d'heure !

 

Donc, à l'heure où tous devons faire de sérieux efforts pour sauvegarder notre belle planète, reposons-nous la question pour l'hiver pour savoir si on avance ou si on recule ?

Comment veux-tu que je te règle la pendule ?

 


Repost 0
Published by La Compagnie Geffroy - dans 2013
commenter cet article
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 14:32

Selon un rapport du très sérieux Institut National d'Etudes Démographiques, le 23 septembre est le jour où nait le plus de bébés. Pas étonnant, 265 jours plus tôt il y avait la Saint Sylvestre, et avec vite fait 3-4 apéros, puis quelques coupettes de roteuses, l'alcool s'est occupé de faire les présentations d'hommages. Et y en a qui se la souhaite, la Bonne Année, au point de ne plus se souvenir dans quelle voiture c'était …

 

A contrario, le jour où ça déballe le moins le paquet, c'est paradoxalement le 25 décembre. Bon là, y a un brevet, on ne peut copier cette protection intellectuelle et esprit rituelle. Y a un mec qui a réservé le créneau : Yéhoshua di Nazareth a retenu cette date pour la postérité. Le petit Jésus quoi, même si tout le monde sait qu'il est né un 21 avril !

 

D'un autre côté, le mois où on féconde le plus reste le mois d'août. En effet, c'est un peu aussi grâce à l'invention des congés payés, il y aura bientôt 80 ans, pour pas que l'homme s'abime au travail. Et là, il s'abime pas, va !!!

   

Puisque 39 semaines 1/2 plus tard, y en a un de plus à table. Ou alors, on reçoit une demande de paternité, avec exécution immédiate. Un petit bambino à forte ressemblance a réussi à frayer son sentier parmi les 15,6 gigabites de données ADN qu'on a transféré de son disque dur vers la mémoire vive au passage de la Grande Ourse dans la nébuleuse du mont de Vénus, et se mettre le couillon à bulbe dur (non c'est pas une contrepèterie) en bouillon de culture dans le tiroir de la dame avec pendant 9 lunes ascendantes. Respire. Et là c'est rappel des souvenirs des dernières vacances à Cancun, à Ibiza, ou à Agde. A moins que ce ne fut à Calvi, à La Baule ou Rocamadour ? Donc, si le carnet de tirs est à jour, par définition, on est dans la cible du mois de mai.

   

Alors, qui est né au mois de mai ? Ça va nous éclairer sur la nature studieuse des dernières vacances de repos des parents !!

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans 2013
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 00:25

"Les sanglots longs des violons de l'automne,
Blessent mon cœur d'une langueur monotone.
Tout suffocant et blême,
Je m'en souviens quand même".
Tout le monde a appris cette récitation à l'école ?
Eh bien, vas-y récite, toi !

Dans notre pur calendrier républicain révolutionnaire, l'automne était la première des saisons. Tu sais, les vendémiaire, brumaire, frimaire, avanléspordivaire.

 

Les feuilles des arbres tournent au roux, les châtaignes sortent de leurs bogues, les champignons poussent aux pieds des chênes, mais l'inconvénient majeur c'est qu'y recommence à pleuvoir ! On sort d'un intermède de 3 mois et voilà que le parapluie va revenir se greffer à notre paluche, dès qu'on ira dehors. D'un autre coté, si tu veux des champignons, faut qu'y pleuve un peu quand même, non ?

Mais pas trop, hein !

Comme la vue, les jours baissent. Enfin, ils ont déjà bien commencé, hein ! On dirait que ça les démange d'arriver à l'heure d'hiver, qu'ils ont déjà pris leurs marques. Puis c'est le froid qui va venir se rappeler à toi, pasque l'automne ça va jusqu'au bout de décembre !

 

Au Canada, c'est leur plus belle des saisons. Pour nous itou. Propice aux randonnées. Pas trop chaud, pas encore froid, on est bien ! On prend à pleines narines les senteurs marines, on reçoit en pleine figure les odeurs de la nature. La terre humide, les feuilles sèches, la garrigue qui sort de son hibernation estivale avant de se figer.
C'est ça, l'été indien !

 

Fragonard s'est senti de faire un sent-bon. Verlaine, Apollinaire, Lamartine ont écrit ce qu'ils n'arrivaient pas à dire. Vivaldi l'a notée aussi, celle-là et Arcimboldo a confectionné un tableau avec les fruits qu'y pouvait plus manger, et vouai, tu l'as déjà vu, un mec de profil gauche. La Poste l'a timbré à l'envers, sur son profil droit !!!

 

Des pommes, des poires et des courges. Des colchiques dans les près aussi, puis des chrysanthèmes. Si t'y as un verger, tu peux tailler tes arbres, c'est le moment. Si t'y en as pas, tant pis pour toi. Laisse les autres s'emmerder à le faire !

 

Et les vendanges, tu sais ce que sais, toi ? Tu passes des journées de 10 heures à quatre pattes dans la terre des vignes, souvent boueuses, à te cacher derrière les grappes de raisin. Le soir, t'y es épuisé, d'avoir bouffer du raisin, que tu te douches, t'y avales ta soupe avec un quignon de pain sec, un bout de fromage rance, un canon de l'exédente cuvée précédente, et hop, comme c'est diurétique, tu vas un peu occuper l'âtre émaillé, puis éreinté tu vas au pieu. Le lendemain, tout content, tu te relèves pour recouper du raisin  ... Tu te rééégales. Tu t'en souviens toute ta vie de cette ambiance vinicole

 

Puis t'y as les minots qui vont commencer à te dresser discrètement leurs idées pour Noël. Comme si on les voyait pas venir, avec leurs bottes !

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans 2008
commenter cet article