Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bonjour '

  • : les z'élucubrations de la Brigade Geffroy
  • : Retrouve nos commentaires décalés mais sérieux sur les évènements du grand almanach, ... et un peu des nôtres, aussi.
  • Contact
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 00:00

Patron des fiancés et des apiculteurs.
De quoi te filer le bourdon !

En tous cas, c'est encore une fête catholique. Qué fêtards ces mecs, ! Ils nous ont tellement ordonnés jusqu'à Napoléon qu'ils ont inclus en loucedé leurs alertes dans notre calendrier civil. Comme ça ils étaient sûr de pas les oublier, le peuple leur rappellerait, et lui le peuple, il ne manquait pas une occasion de faire la fiesta. Bon, mais qui c'est ce Valentin ?

A l'origine de l'origine de la Saint Valentin, il n'existait aucune connotation à quoi que ce soit. On évoquait simplement ce jour là, Valentin de Campanie, un médecin de la Rome Antique devenu prêtre, puis martyr il y a 1737 ans.

L'ambiance amoureuse est arrivée vers la fin du Moyen-âge, en 1496, va savoir comment ? Peut-être avec les brigades du célèbre commissaire ...

L'ambiance commerciale, elle, est très récente, mais on nous fait croire que c'est ancestral. Le but originel de la Fête des Amoureux n'est pas de cracher des biftons et de gaver le tiroir-caisse des commerçants-pleurnicheurs de chiffres d'affaires, mais plutôt de s'échanger mutuellement des billets doux !

Alors, oublie le protocole du cadeau à offrir, reste simple et authentique, donnez-vous vos témoignages réciproques ... et vivez cet évènement tous les jours de l'année, c'est plus simple.

ATTENTION, nom d'une pipe en bois, aucun retard n'est toléré ! Demain, c'est la Saint-Claude, alors, pas d'engouement ! ...

Tu es amoureux(se) ? Alors, quelques mots griffonnés sont du meilleur effet. Griffonnés signifie écrits à la main, pas avec le pouce sur un boîtier à 9 touches, hein !

 

Sinon, rejoins le clan des boycotteur de cette fête mercantile.

Repost 0
Published by La Compagnie Geffroy - dans 2007
commenter cet article
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 19:00

Demande de jumelage :


Aujourd'hui c'est la journée internationale du Nutella !


Véridique ! Non mais faut le vivre ça. C'est tout ce qu'il y a de plus officiel. Depuis 2007 la grassement célèbre pâte à tartiner chocolatée à l'arôme de noisette – tu sais ce que ça veut dire arôme ? Ça veut dire qu'il y en a pas !! On met du parfum de noisette dans le pot. Toi tu te voyais une écurie d'écureuils qui cassaient les coquilles à longueur de journée. Non mais atterris un peu, on est au 21e siècle, c'est fini l'esclavage des animaux, BB y veille – donc depuis 2007, si je peux en placer une, inventée en 1949 par un pâtissier italien qui avait laissé fondre sous la canicule son petit bloc de chocolat pour mieux le tartiner. Les frères Ferrero saisissent l'opportunité quinze ans plus tard et en font ce qu'on connaît. Qui n'a jamais pourléché sa cuillère dans le pot oblong ?


Eh bien Nutella a sa journée grâce ou à cause de Michelle et Sarah. Ça doit pas être Véronique et Davina, on n'a pas eu les représentations graphiques, mais on doit être plutôt dans le morphotype "je m'empiffrede tartines". Mais revenons à nos mouto'écureuils et leur demande de jumelage avec la Chandeleur ! C'est légitime, non ? Un peu comme si on avait du beurre sans les épinards ou une soupe sans cheveu ou de la pâte à tartiner chocolatée aux noisettes sans huile de palme. Autant dire un peu fade !

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans 2013
commenter cet article
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 05:45
Non, je vais pas te donner la recette des crêpes ! J'imagine même pas que tu saches pas les faire !
-  Ah, tu mets du lait, toi ?
-  Moi je préfère à la bière.
-  Et moi, à la fleur d'oranger !
-  Mais combien tu laisses reposer ta pâte, toi ?
-  Ah, moi j'attends pas, j'ai pas le temps de toutes manières ...
   
Au-delà de ces échanges culinaires authentiques, une autre réalité méconnue demeure en cette Saint Gutual.
Quoi, on est bien le 2 février, non ?
Alors, c'est la Saint Gutual !
C'est aussi la Saint Théophane. Théophane était un historien byzantin qui avait changé de nom, - déjà c'est louche ça - il avait lutté contre les iconoclastes, fut exilé et mourut sur le capot d'une Rolls-Royce* en 817. Encore une notion qu'il faut que j'affine, l'authenticité des dates. Laisse-moi vérifier encore quelques points obscurs de l'Histoire, et on en reparle un de ces jours. Là, on en reste en 817 après JC, comme si de rien n'était.

Bon, aujourd'hui, la tradition c'est d'être prêt à 5 heures du mat', et là je plaisante pas, y a tout un rituel, et tout et tout. 5 heures du mat', j'ai des frissons, je claque des dents et je monte le son, ... Il faut être prêt pour l'apéro-cession au Vieux Port, mon cochon ! Puis, une fois que t'y as bu la tasse et ramené le mannequin de secourisme au Quai des belges, que tu l'as "présenté au seigneur", il te faut faire la queue pour aller curiositer la seule vierge sarrasine que Marseille aère une fois par an. D'habitude c'est en novembre qu'on honore les morts, mais on est à Marseille, et ici tu le sais, c'est différent. Personne la connaît, en plus, cette gonzesse, mais tout le monde veut la voir. Alors, faut trouver Quasimolo, le bossu de la basilique-forteresse de Saint Victor, fort occupé à tenir le trousseau de clefs de la grande porte. Un peu de culture dans ce bas monde, je sais, t'y as pas l'habitude, mais ça te cultive un peu. Donc, Totor, qui donna son nom à cet imposant monument au-dessus de l'Arsenal des Galères, était un soldat romain du Bas Empire qui refusa de combattre contre l'Empereur Maximien - il avait dû le prendre pour Grobélix - il fut supplié, jeté dans le Lacydon et canonisé.

Là, devant sa porte, tu attendras qu'il t'ouvre. Pas Victor, hein ? Quasimolo, c'est lui qui a les clefs ! Attention, tu n'es pas seul(e). Toutes les mémés de Marseille ont sorti leurs redingotes, et y a du monde, va ! Dans la queue, ça sent la naphtaline, le bon anti-mites des familles. Esseptionnellement aujourd'hui, on détrône la Bonne Mère. Si t'y as été patient(e), si t'y as pas eu assez froid, tu mérites de descendre au frigo, dans l'antre du service médico-légal de l'évêché. Pas celui de notre Police Judiciaire marseillaise, non, l'évêché qui sont d'habitude fermés de l'intérieur, ceux du dieucèse. Tu regardes, et quand t'y as vu la vierge, hop, tu remontes à l'air libre.

Ce n'est qu'après que tu peux aller chercher tes navettes dans la plus ancienne boulangerie de Marseille, en face, là où elles ont été inventées, et où tu refais la queue ! Et vouais, t'arrive jamais en premier, bouge-toi un peu ! Là, tu te retrouves au milieu de tricheurs, y a beaucoup de mamies botoxées, maquillées comme des voitures volées, habillées comme des discours politiques, et qui se mettent discrétos dans la queue. Elles te font croire qu'elles sont descendues à la crypte, elles aussi. Qu'elles se sont levées tôt, comme toi. Des parasites qui irritent, quoi ! - Au fait, comment ça s'appelle des parasites qui se mettent dans la queue des autres, hein ? Des morpionnes, brrrr ! -

Les navettes, un délice. Tu peux aller en chercher toute l'année, mais aujourd'hui, elles ont encore plus le goût particulier de la tradition. Elles sont meilleures !
 
 
Puis, tu peux rentrer à la maison, et si tu as bien été sage, tu peux faire des èp.
Non, je ne vais pas te faire l'affront de te donner la recette des crêpes ! On les goûtera, hein ? 
-  Ah, tu mets du lait, toi ?
-  Moi je préfère à la bière.
-  Et moi, à la fleur d'oranger !
-  Mais combien tu laisses reposer ta pâte, toi ?
-  Ah, moi j'attends pas, j'ai pas le temps de toutes manières ...
 
Je te passe les détails, tu connais l'histoire ...
Alors, pour les èp, tu n'oublieras pas de les faire sauter avec un vieux clou rouillé dans la main. Le clou rouillé ça gratte un peu au début avec la queue de la poêle, puis on s'y fait, tu verras. C'est pour affronter la guigne toute l'année ! Un peu comme le pieu ou l'ail pour les vampires. Pour lui montrer un peu qui c'est le patron !
Non mais des fois !
 
Au sûcre pour moi, hé !
Au sûcre.
 
 
* Samothrace
Repost 0
Published by La Compagnie Geffroy - dans 2007
commenter cet article
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 22:49

Les soldes d'hiver comme son nom l'indique ont lieu en hiver. 
Bien, avec ça, on est sûr de bien commencer.

Brrrr -30 -40 -50, jusqu'à -70. C'est pas la température qu'il fait dehors, non, c'est les pourcentages en moins à payer sur les prix étiquetés que tu devais payer avant cette période de grâce !

Quand tu vois les prix appliqués, tu te dis : soit y te prennent vraiment pour un jambon quand y a pas les soldes, soit y te prennent vraiment pour un jambon quand y a les soldes qu'y z'ont tellement bien compris à quoi ça servait, qu'y z'en abuseraient presque !

 

L'ouverture des soldes d'hiver est fixée par le gouvernement. Le ministre de l'économie, des finances et de l'emploi a recommandé aux préfets de retenir comme dates de début des soldes d'hiver, le 1er ou le 2nd mercredi du mois de janvier, ça dépend de l'an, pour une durée de 5 semaines.

 

Il parait que le mot solde est un mot masculin. Moi, le seul solde masculin que je connasse, c'est le solde de tous comptes ! Et çui-là, faut te l'éplucher dans tous les sens quand tu le reçois, pour voir si on t'a pas fait des remises dedans. Surtout parce que çui-là, on n'attend pas la période préfectorale pour te le donner, mais plutôt la perfide rectale ! La solde, elle, nom féminin, c'est une somme d'argent que l'on verse à un militaire ou à un fonctionnaire, sa rémunération quoi, ... pour aller faire les soldes.

 

Alors, pour le commerçant, le but des soldes consiste à vendre avec une forte réduction sur le prix affiché, c'est le déstockage des invendus de la saison précédente, pour liquider le plus possible de marchandises pour en racheter de la plus neuve. Et plus il te fait des soldes criardes, plus le couillon va rentrer dans la boutique et acheter des trucs qui sont ... pas en soldes. Aïe aïe aïe !

 

Alors que pour le chaland, c'est-à-dire toi (quoi, tu savais pas que tu était un chaland ? Non ? Un couillon, un blaireau, une truffe, une quiche, ça tu le savais, mais un chaland, non ? Question de vocable), le but des soldes consiste à te faire flamber la carte bleue pour acheter encore plus de choses que tu peux acheter en temps normal. Tu en conviendras pour dire que ce temps n'est donc pas normal, et influence le comportement de tes congénères, ce qui génère encore plus de cons. Pour preuve, la nuit précédant l'ouverture des soldes, y en a qui dorment devant la boutique ciblée ! Tu crois pas qui faut pas être un peu frais, non ? Y a des agités du bocal partout !

 

Bon, y a des secteurs où les soldes restent soldat non grata. Rarement tu trouveras un banquier qui te vende des crédits frelatés (euh, quoique. y en a qui les proposent quand même, hein !) avec chute exceptionnelle du TEG. Ou même une vieille pute édentée qui te ristourne la turlute ou le grand matador pendant ces  semaines préfectorales. Encore moins un chirurgien aseptisé qui t'ampute de la moitié de la plèvre inférieure même en fin de journée à prix ravisé à la baisse. Ni même un honnête pompiste qui te fourgue un fond de baril de super sans plomb 95, toujours avec le sourire et les mains propres. Voire qu'un pharmacien limoge son stock de Subutex. 

 

Puis t'y en a aussi qui, par principe, ne participe pas à ce rite. Jamais tu ne verras Mercedes ou Ricard péter les prix. Ni Fonfon, ni Le Petit Nice te remise leurs boustifailles parce qu'elles sont en date limite de consommation. La Poste non plus, elle te solde jamais les timbres. C'est comme ça. Y se rabaissent pas à la remise populaire, eux. 

Par contre tu peux dénicher en cherchant bien, car ça tombe pas tout seul sous le sabot d'un cheval, hein, faut chercher dans des rayonnages poussiéreux. Tu peux donc trouver un vieux stock discrètement négocié de kalachnikov à repeindre, un peu de saisie homme sans trangsène, une parcelle orientée plein sud sur la lune, un lot de bois exotique frauduleusement abattu ou une boîte de viagra sans sa boîte à-moitié-prix-parce-que-c'est-toi. Ne te fais pas avoir, dans cette frénésie effrénée à l'achat, choisis bien ton emplette. J'ai pas de conseils à te donner, mais si tu veux un bon conseil, quand tu achètes un jean, ou un manteau, achète-le d'abord parce qu'il est pas cher, puis parce qu'il te va (essaye-le avant), sinon, il va t'emmerder dans la penderie, seulement ensuite, il faut qu'il te plaise. Au moins si y te va pas, y aura pas de chagrin, hein ?

 

Après, c'est sûr, y a de bons coups fumants à faire, y parait qu'à Londres et à Bruxelles, on trouve des prix de folie, encore bien plus pire que nos malheureux petits -70%. Mais ne compte pas sur moi pour te les mettre devant les mirettes, des fois que tu me carottes ... alors cherche un peu !

 

Furète, fouine, fouille, et dépense. Allez, allez, allez, la chasse aux bonnes affaires a commencé.

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans 2010
commenter cet article
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 04:00

... Ils arrivent ...
Viiite !

Oh fan !!! Ils arrivent de partout, et pas que dans ta crèche, où tu viens de rajouter les 3 petits rois mages en terre cuite peints minutieusement à la main, sur la mousse verte que tu as ramassé à la Sainte Baume, avant Noël. Et là, ça défile grave. Y a représentation générale, avec par ordre d'entrée dans ma lucarne :
le roi Nann (si ce mec n'avait pas marié Gyptis, sa fille, à Protis, un ingénieux marin phocéen, l'OM n'aurait jamais été Champion d'Europe, alors respect !). Défile aussi le roi de les belges (non, non, pas Raymond. L'officiel en titre, le pas très crédible, le belge quoi ! On le sait peu, mais c'est son aïeul qui inventa la poule au "potbelge" et Henri IV, roi de France et des canards, la mangea puis gravit le mont Ventoux sans ravitaillement et sans assistance une vraie performance pour l'époque ! ). Mais il mange ? Il mange le pain de mie duroi. Arrive maintenant, le médiéval roi d'Ys (quelle crêpe celui-là !), puis derrière, le roi Dagobert, qui a mis sa calotte à l'envers, avec le roi Arthur et son gros, le gros du roi (c'est un peu lui qui l'a choisy, le roi). Même Jeff roi et les rois maudits sont du voyage, regarde-les ils sont avec Vil-le-roi.
Ça défile un peu comme pour la cérémonie d'ouverture des jeux olympiques tu sais, Frederik Carlton Lewis le roi du sprint, Sergeï le roi des perches, devant le roi soleil et sa cour (qui part en tournée dans tout l'hexagone), le roi de l'évasion Houdini, suivent encore quelques bestioles, le roitelet, le roi Lion, le roi Merlin (l'enchanteur du bricolage), le roi de cœur, le roi de pique, le roi de trèfle et le roi de carreau, et n'oublions pas celui que chacun connaît dans son entourage, le roi des cons ! Puis, au fond, qui ferment la marche, en tout petit, tes trois santons.

 
Alors, par une belle nuit d'hiver, Melchior, Casper et Alcazar, sont venus d'Afrique, sont venus d'Afrique … même pas ils ont réveillonné, ces zouaves. En fait, ils s'étaient inscrits à la ciste* de Noël, qui les envoya retrouver Babette à l'OM. Il était prévu de pousser l'investigation dans une étable (dans les temps anciens et reculés, c'est là qu'on célébrait les victoires). Et comme ils voulaient chacun être le premier à trouver, ils sont partis sur les chameaux debout et ils ont invité tous les rois qu'ils connaissaient ...
 
Ah, j'oubliais ! Il y a l'autre, là. Celui qui n'a toujours pas trouvé la ciste et dont le nom m'échappe toujours quand je veux en parler. Il n'est jamais là quand on a besoin de lui, celui qui n'a pas suivi la bonne étoile, là, heu … Bon, faut vraiment que je retrouve son nom (si entre-temps tu l'as ailleurs que sur le bout de la langue, souffle-le moi) mais je vais chercher, moi ! Parce que, si ça se trouve, il marche encore à l'heure où tu lis. C'est lui qui devait faire l'échange avec des babouches pour le minot dans la ciste. Et ça, personne ne s'en inquiète qui ne soit toujours pas là ! Les gens aujourd'hui se foutent complètement de ce qui se passe à côté de chez eux. Tu vois, encore un exemple. Sauf que là, certains y croient. Chaque année à la même période une patrouille part en expédition à sa recherche en autos, en motos et en camions. Avant ils partaient de Paris, puis ils se sont rendus compte que s'il (celui qu'on attend ! tu suis ou quoi ?) s'il avait pénétré sur le territoire, ils n'auraient pas besoin de le chercher depuis Paris ! Ils l'ont cherché pendant 30 ans en Afrique, et ils ne l'ont jamais trouvé par là non plus, alors maintenant, ils commencent les recherches depuis l'Arientine. Soit ils font exprès de pas le trouver pour repartir l'année suivante (chose pas impossible, quand tu connais les gens d'aujourd'hui, hein !), soit ils ne sont pas au bon endroit (pas faux non plus. Remarque même s'il est perdu, ça m'étonnerait qu'il traîne en Amérique du Sud ce mec, il y a d'autres endroits où tu peux passer incognito, ... quoique, on en a vu d'autre ...). Parce que de nos jours, avec les satellites qu'on a là-haut dessus, tu vas pas me dire qu'on n'est pas capables de repérer un mec qui marche avec ses mules (rappelle-toi, les babouches pour le minot), un coffret sous le bras et qui doit te laisser une trace d'escargot longue de plus de 2000 ans !
C'est pas croyable, quand même, non ? T'es d'accord avec moi ou pas ? Enfin moi, je peux pas le croire.
... et si c'était fait exprès ? Avait-il des ennuis avec la justice de sa contrée ? A qui profite cette disparition ? Y veut pas payer la pension alimentaire ? ...
Et bien grâce à tous ces bons rois, on mange un gâteau qu'on attend tout le reste de l'année : Le Gâteau des Rois, avec sa fève et son sujet (un sujet pour un roi, quoi de plus normal, bon sa fève aussi !). La fève est un privilège venu des Romains envers leurs esclaves ; celui qui trouvait la fève dans son gateau avait les privilèges d'un Roi pendant 6 jours, puis il était exécuté.
Tellement imitée, jamais égalée.
Tellement limitée, jamais régalée.Tu as compris, JA-MAIS ?
Pas même cette galette toute plate avec les franges qui pendent, que les rois mages ont utilisé comme coussin pendant leur traversée du dessert. NON, LE GÂTEAU ! Le seul, le vrai, l'unique, celui qui n'existe qu'au sud de la Loire et au plus tu descends au plus il est meilleur, en brioche moelleuse, sucré à souhait de pépites blanches, couverte de fruits confits et qu'on mange en s'aspergeant la luette d'un peu de rôteuse. Un délice local qui fond dans la bouche et pas dans la main.
Alors pour la rôteuse, une petite parenthèse, pour mieux comprendre cette eau moite et sans don. L'eau de rôteuse a été mise au point non pas par un pharmacien, ni un alchimiste comme on pourrait le penser mais par un moine bénédictin du monastère d'Épernay, dom Pérignon, qui, en secret, était sous le charme d'une des filles Ponsardin. Possédé par sa jalousie, il a étranglé au champs Pagne derrière le monastère, le mari qu'elle venait d'épousailler, avec un cordon rouge. Elle est devenue veuve. La veuve Cliquot avait rebaptisé cette boisson : l'eau du champ'agne en contraction du nom de ce lieu fatidique, pour ne pas entâcher l'Eglise, et qui devint Champagne tel qu'on le connaît et le boit aujourd'hui.
Parce qu'il n'y a pas de Gâteau sans rôteuse, hein !
Hic ! Pardon.
 
Allez, tiens-toi bien devant les Rois.

Supplément gratuit : Bon, je peux pas compter sur toi. Ça y est, j'ai retrouvé son nom tout seul, de celui qui s'est perdu en chemin. Il se nomme Artaban de Médée. Il était chargé d'offrir le chanvre, et il a dû le fumer ! Quand tu pars pour une rando-raid pareille, tu prends ton GPS ! Lui, il l'avait commandé au Père Noël et il est parti dans la nuit juste avant qu'il ne passe ... ! Tant pis pour lui. Faut vivre avec son temps. Il a fait confiance à sa bonne étoile, pas de quoi être fier, hein Artaban ! Ah ! Aaaah ! 
 
Spot Scrotum : Tu peux ressortir l'info sur la rôteuse ou sur Artaban dans les réunions familiales autour du Gâteau, je ne prends pas de droits dessus, je partage. Comme on partage le Gâteau et  la rôteuse. Tu vas voir, ça fait son effet.
 
 
* ciste : jeu de piste gratuit, ouvert à tout le monde, idéal à pratiquer en famille ou avec des amis. Montée d'adrénaline garantie ! (voir à gauche le lien dans l'Affichage Pub)
Repost 0
Published by La Compagnie Geffroy - dans 2007
commenter cet article
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 23:59

Allez, c'est officiel, on va encore embrasser un moulon de monde. Ou plutôt on va encore se faire sucer la poire par un moulon de monde.

 

Va y avoir de la joue faisandée, de la joue lustrée, refardée de vieille poudre ressortie pour l'occasion des Bons Voeux, de la joue polie à la peau, dès fois à la vieille peau. Y en a qui attendent toute l'année pour avoir leur chance de venir saliver sur ta joue, tu le sais ça ? Certaines sont en première ligne, là, pour pas te rater. Et Bonne Année par-ci, et Bonne Santé par-là. Et des je te souhaite mes Meilleurs Voeux de joie z'et de bonheur pour toi z'et tous les tiens qui t'entourent autour de toi.

 

- T'y as pas fait le mimi à Tatie Danielle, toi ?

- Viens faire le poutou, à Tonton Jean, viens !

- Et qu'est-on lui souhaite à ce grand dadais ?

 

C'est comme ceux qui viennent écraser leurs gouttes au nez (parce que comme tu l'as remarqué, dehors il fait froid, normal c'est l'hiver) donc ils te l'écrasent sur ta surface d'atterrissage faciale. Tu la sens couler sur ta joue, se frayer un sentier dans la poudre que t'as laissé Tatie Danielle. Un peu comme quand tu te mets du Vicks dans le tarin sauf que là c'est sur ta joue. Un typhon au Ricqlès ruisselant. Tu vois, en cherchant bien, toi aussi t'y en connais des comme a quo. Y en a dans toutes les familles ! Observe-les cette année et discrétos on en reparle !

 

Souvent, on en vient même à se dire Bonne Année comme on se dirait Bonjour. A l'habitude. Quoique Bonjour, y'en a qui le dise plus depuis belle lurette, alors t'as compris la profondeur de leur Bonne Année ! Bien sûr, y'en a vers qui tu te déplaces pas pour leur souhaiter la Bonne Année tant tellement tu le penses pas, avoue ? Moi aussi.

 

Je te parle pas des bonnes résolutions à prendre en cette période et qu'il est de bons tons de mettre en avant. Mais ceux qui les prennent ces résolutions, font tout pour que tout le monde le sache ! Allez, demain, ils n'y penseront plus ! Et on se remettra dans l'eau du bain de l'année dernière.

 

Puis t'y as les tout sincères. Ils le sont tellement que tu te demandes s'ils le sont vraiment ? Tu te demandes s'il en existe encore des gentes de cette veine ? Mais oui, simples, efficaces, discrets, tu ressens leur bonheur, du vrai bonheur, celui qu'on a oublié. Le bonheur de l'ancien temps. Épicure disait que "pour être heureux, il faut savoir se contenter de peu". Alors, ils t'en donnent un bout, eux, de leur peu. Un bout de sincérité, mais ça transcende. Tu sens l'humilité t'envahir.

 

Bonne Apnée,

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans 2008
commenter cet article
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 15:17

... suite et fin :

 

Dans l'année 354, période antémoyennageuse où le calendar des postes n'existait pas encore, Libère-le-Pape dit ouf et inscrit Noël au mercato du 25 décembre de son calendrier officiel gravé dans la pierre des Tables de la Loi céleste. Pasqu'avant, on savait pas quand il était né, le divin enfant. Certains disaient qu'il avait naquit pendant une partie de pétanque acharnée entre la drim tim des Trois Mages, invaincue et championne de Galilée, contre l'équipe locale des Best-L'Ohème de Judée. Les locaux se sont fait étriller 13 à 0, mais au moment du 13ème point lorsque Balthazar soigna un carreau sur place, acclamé par un public en délire, Marie, assise en tribune sud, perdit les eaux et fut emmenée dans un lieu calme le plus proche, à savoir : la cave de la buvette. Malgré les tergiversations et les tentatives de diversion du tavernier, on y découvrit des animaux utilisés pour la contrebande de lait d'ânesse organisée. Aussitôt un scandale éclata. Dans un même temps on envoyait chercher la sage-femme, mais quand tu perds 13 à 0, y a pas de miracle, tu euh et puis Fanny (Epiphanie). Il en fallait pas plus et c'est resté ce jour là le repère de la naissance de Djèèzù. En tous cas, c'est ce con croyait jusqu'à ce que Libère libère la date. En fait, pour des raisons d'organisation d'agenda début janvier ça l'orangeais pas, il devait tirer les Rois sur le pont d'Avignon puis partait en séminaire annuel de Papes en Papouasie.

 

Mais c’est au 19ème siècle, que la fête de Noël a pris tout son sens de vraie fête de la famille. Un pasteur américain écrivit en 1821, un conte de Noël pour ses enfants (pasque lui en tant que pasteur, il était pas lyophilisé, il pouvait avoir des minots). Un conte dans lequel un personnage bedonnant et sympathique, habillé de vert par el gran' coutourier Vert Satché, apparaît dans un traîneau tiré par huit rennes : le Père Noël.  Il (le pasteur, tu suis ?) venait de remplacer la mitre du Saint Nicolas par un bonnet, la crosse par un sucre d'orge, l'âne par les rennes et le débarrassa du père Fouettard.

 

En 1860, c'est le caricaturiste du journal Harper's Illustrated Weekly de Nouille Orque, qui affuble le père Noël d'un costume rouge, garni de fourrure blanche et rehaussé d'un large ceinturon de cuir. Mais c'est 70 ans plus tard, que le père Noël prit finalement une toute nouvelle allure dans une image publicitaire, diffusée par la compagnie Cola-Cola. La compagnie cherchait une nouvelle mascotte pour inciter les consommateurs à boire du Cola en plein hiver. Il est encore plus sympathique, paré de rouge et de blanc, aux couleurs de la bouteille, buvant cette boisson énergisante afin de se requinquer pour sa longue nuit de distribution de cadeaux aux enfants. Le mythe était né.

 

Selon une récente et néanmoins sérieuse étude suédoise, le traîneau du Père Noël filerait à une vitesse de 5.800 kilomètres par seconde pour apporter à temps, des cadeaux aux enfants du monde entier. La nuit du 24 décembre, le Père Noël fait pas moins de 2,5 milliards d’arrêts pour livrer des présents à tous les enfants. Sachant qu’il y a, en moyenne, 48 habitants par kilomètre carré sur la planète, que 20 mètres séparent chaque domicile du suivant et que le vieux barbu à houppelande dispose de 34 microsecondes pour chaque arrêt (et pas une de plus, pour glisser par la cheminée, déposer ses paquets et repartir aussitôt en lançant son célèbre "Ho ho ho !"). Quelle est la longueur du traineau ?

 

Les consultants en ingénierie qui ont réalisé cette étude sont partis du postulat que le Père Noël débutait sa tournée au Kirghizstan et non au pôle Nord ou en Finlande, comme le veut la tradition. Ils expliquent très sérieusement que c’est en étant basé en Asie centrale que Papa Noël réaliserait tous ses déplacements de façon optimale et perdrait le moins de temps. En effet, si le traîneau part bel et bien du Kirghizstan et voyage dans le sens inverse de la rotation de la terre, il aura 48 heures pour livrer tous ses cadeaux. Selon une autre étude complémentaire, l’attelage, chargé de tonnes de cadeaux et voyageant à une telle vitesse, serait condamné à se désintégrer en 4,26 millièmes de secondes, en raison de la résistance de l’air. De quoi faire tourner en bourrique tous les radars fixes !

 

De nombreux détails rappellent encore aujourd’hui les rites païens : le sapin, la bûche, les cadeaux ... cependant, un débat subsiste sur l’étymologie même du mot "Noël". Proviendrait-il en effet du gaulois, par la contraction de noio (nouveau) et de hel (soleil), ou du latin natalis (la natalité) ?

 

On attend vos avis. Les plus sérieux recevrons un cadeau remis par le Père Noël lui-même lors de sa prochaine campagne.

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans 2007
commenter cet article
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 15:11

"L'hiver nous irons dans un petit wagon rose

Avec des coussins bleus.

Nous serons bien. Un nid de baisers fous repose

Dans chaque coin moelleux."

 

T'emballe pas, c'est du Rimbaud.

 

Avec toute cette effervescence Noëlle, on en aurait presque oublié qu'on venait de rentrer dans l'équinoxe d'hiver. L'hiver, c'est bien, mais dans l'hémisphère sud ! Là-bas c'est aussi l'hiver mais plutôt comme notre été, tu vois ? Il fait pas froid. Pasque nous, l'hiver on se gèle les alibofis.

 

L'hiver c'est bien pour 2 choses : les fêtes de fin d'année et le ski. Le reste tu te le tailles en pointes.

 

Il pleut, il neige, les bagnoles démarrent mal, les batteries tombes en rade, le chauffage tourne à plein tube, t'y obligé de manger de la soupe, il fait nuit à l'heure du goûter, t'y as le moral au fond des chaussettes. Le pire c'est janvier où le mistral te freeze. Et quand il t'as pas freezé en janvier, y te défrise en mars, le mois des fous (je t'invite à te rapprocher du chapitre qui lui est concerné) ! Bon, pour te faire passer la pilule, on te met 5 semaines de soldes ou dès les premiers jours, ceux qui ont le temps se sont arrachés les meilleures affaires ! Et toi pauvre couillon quand tu déboules aux magasins, y te restes les invendus de l'année dernière, voire celles de l'année d'avant. On te gave de demandes de parrainage pour l'UNICEF, médecins sans frontières, enfants du monde, les rescapés du Biafra, les biafrais du Darfour, pour les survivants du tsunami, les restos du cœur, les pièces jaunes, …, et comme toi, tu t'es empiffré de dinde et de marrons, de foie gras et de saumons, de papillotes et de nougat, de gâteau des rois, de crêpes, é bé, tu te sens redevable et tu lâches encore un peu quelques pécunes.

 

J'allais oublier la tournée des grands ducs. Les généreux vendeurs de calendriers. Les éboueurs, les pompiers, le facteur, le livreur de colis postaux, c'est à celui qui passera le premier pour surprendre son monde et assécher l'argent provisionné pour le calendrier des suivants. Des calendriers entre ceux qu'on te donne, ceux que tu achètes, ceux que tu reçois, ceux que tu trouves, ceux que tu prends discrètement aux caisses des magasins, on doit en avoir une quarantaine ! Et on en veut toujours !!! Si avec tout ça, tu sais pas si les jours fériés du mois de mai sont des samedis ou des dimanches, c'est que t'y es une brèle !

 

Les astrophysiciens disent que c'est au solstice d'hiver qu'on a droit à la nuit la plus longue de l'année. Je vais quand même vérifier si la nuit de changement d'heure n'est pas plus longue. Faudrait pas qu'on nous raconte n'importe quoi au nom de la science. Y a des endroits, là-haut chez le Père Noël, là où on tue les phoques sur la banquise, où la nuit dure jusqu'à 6 mois !

 

Bouglione fait son cirque d'hiver. Arcimboldo, comme Vivaldi a aussi fait l'hiver. Puis il y a toutes les fées. Les fées d'hiver dans qui on saurait pas de quoi est fée le quotidien de nos contemporains. Et les sports d'hiver, bien en avance sur les sports des autres saisons.

 

On choppe la grippe, des gastroentérites, alors n'hésite pas à te gaver de fruits frais de saison plein de vitamines, boire des grogs ou du vin chaud, Mr Dusse ...

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans 2010
commenter cet article
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 15:10
Etape 3 :
 
Alors, maintenant on a la mousse, mais aussi, du papier ciel qui servira de fond, un long papier alu qui rappellera la rivière, quelques bouts de branchouilles du sapin ou du romarin représenteront les arbres, quelques graviers les rochers, … Si tu as le temps, tu te confectionneras un pont, un puits, une étable, un moulin (eh voui, on est en Provence …) sinon, tu peux te fendre de quelques petits billets pour les acquérir, puis tu peux planter les santons.
 
Les santons de La Crèche, c'est pas les restes des sujets des Gâteaux des Rois des années passées, hein ! C'est les vraies figurines en argile "made in Provence" de petites et moyennes tailles qu'on veut voir. Les grands modèles, tu les laisses pour les étagères des grands-mères, les vitrines des associations de tricotage et les musées de la terre cuite.
 
La coutume de la crèche familiale a été, bien sûr, exportée de Marseille au XIXème siècle. L'action qui s'y déroule, est un arrêt sur l'image autour de la représentation qu'en fit Antoine Maurel, l'inventeur de la Pastorale, sur une idée originale de Nicolas Saboly, avec des décors de Roger Arte et des costumes de Donald Cardouel. Une pièce parlée et chantée en langue Provençale par les habitants des villages. C'est l'histoire de la naissance d'un roi plus puissant qu'Hérode, ce héros. Tout un monde non biblique apparaît autour du minot, et, à l'exception des estra-terrestres, tout le petit peuple porte le costume provençal.
Y'a rien là ?
La Pastorale est jouée sans interruption tous les ans depuis 1844.
 
Avec toutes les particularités qui la composent, on a des bergers qui entendent un ange leur annoncer cette nouvelle au flash info de minuit. Faut dire qu'en plein hiver, ils ont un peu abusés de fermentations raisinées ou autres macérations végétales pour tenir le coup, là-haut dans les nuits froides des collines. Ils redescendirent au village, réveillant tout le monde sur leur passage. Tous étaient du voyage : Bartoumieù, la femme à la brousse, le garde-champêtre, la femme au fagot, le tambourinaïre, la femme aux limaçons, l'homme à la lanterne, le rémouleur qui était encore plus bourré que les pastrés, le meunier, la femme à l'aïoli, le couple de novi, le marchand de marrons, l'Arlésienne, le gardian à cheval, la fileuse, le tonnelier, le montreur d'ours, la marchande de poissons, le brigand, Vincent le vannier, les poules, l'aveugle qui a perdu son fiston, la femme au choux et à l'ail, Mireille à la cruche, le boumian qui terrorise la contrée, la femme au châle, les moutons, le chien et les gadjos de service, Pistachié, Jiget et le Ràvi *. Tous se joignèrent au cortège. Même le vieux Jourdan et sa femme Margarido, qui d'ordinaire avaient du mal à sortir de sous les édredons, le vieux Roustido était là aussi. Tous firent une halte à la ferme de Benvengu pour se bourrer une nouvelle fois la gueule pour l'évènement. Le Boumian jeta même Pistachié, dans le puits. Finalement tous se mirent, dehors et dansant, en route vers la maternité sommairement improvisée par le papa Joseph, charpentier, d'un feu de poutre pour la Marie qui avait vu le loup divin. C'est donc là, qu'elle mît bas sur la paille entre Francis Lalanne et Franck Lebœuf.
L'histoire ne dit pas qui coupa le cordon.
 
Bon maintenant que tout ce petit monde est planté dans le décor de cette belle nuit étoilé, on est prêt à l'attendre, … Barbe blanche.
 
* liste non exhaustive, mais on va se limiter à ceux-là pour coller à la tradition.

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans 2007
commenter cet article
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 10:41
Etape 2 : 
 
Maintenant que t'y as planté ton blé, et qu'y pousse (j'ai toujours pas la photo du tien, hein ! non, mais je te le dis comme ça), on enchaîne avec la déco. Oh, qu'est-ce tu crois ? Que ça va se faire tout seul ?
 
L'arbre de Noël. Un beau sapin, roi des forêts, qu'il va falloir décorer du pied à la tête.
Traditionnellement, cet arbre de Noël ne doit se faire tripoter les branchouilles qu'à la veille de Noël, c'est-à-dire le 24 décembre, (on en voit qui sont déjà chargés à la fin novembre ! Bientôt on embrayera à la Toussaint !!) et doit être déplumé douze nuits après, pour le Gâteau des Rois. Une remarque, le Gâteau des Rois, c'est le 6 janvier, pas avant. Non, mais comme j'en vois déjà sur les étals je suppose qu'y en a qui z'en achètent ! Je parlais pas pour toi, bien sûr. Pour Noël, c'est la pompe. Non, pas celle que t'y as commandé pour gonfler ton VTT ! Mais, revenons au sapin. Pour les minots et espécialement pour toi, cette année comme les autres, on va se le faire un peu en avance. Alors d'abord, pas de chichi en plastique, hein ? Le sapin c'est un arbre. Et un arbre c'est de la nature. Et dans la nature, on en replante tellement que tu peux prendre un beau sapin roi des forêts, si tu aimes sa verdure, même coupé. [Alors, y a la combine suédoise. Tu vas dans la grande enseigne  suédoise , qui veut ouvrir le dimanche, celle qui donne les petits crayons et des "mètre" en papier. Là-bas, tu achètes ton arbre (bon y en a plus depuis la lune montante !), tu prends un Nordmann, un qui perd pas ses plumes, et si tu leur ramènes quand les trois mages sont venus, y te donnent un bon d'achat. Y z'ont des accords avec l'ONF, pour la réinsertion des sapins en pré-retraite. Un peu comme une loi Fillon, mais pour les sapins. Et comme y a toujours une connerie que t'y as pas à la maison, je te passe les exemples de miroirs auto-collants en forme de vagues, de bougies chauffe-plats, de housses de couette au format scandinave et là c'est encore toi le navet, ou même de meubles, ... eh bé tu utiliseras le coupon de réduc comme tout le monde …]
 
La tradition du sapin de Noël vient de l'annexion (et là, Georges Bouche, il a pas envoyé ses troupes !) de l'annexion, disais-je, d'une idée païenne par les chrétiens, qui voulait que les arbres à feuilles persistantes représentent le renouveau de la vie. Qu'est ç'y se cache dans ce message ? Sectaire ?
 
Bon, tu l'as ce sapin au feuillage persistant ?
Alors, tu lui fais glisser son bas résille immaculé (comme tu sais si bien le faire), bas, je le signale, tricoté main par la mère Noël au fil nylon en maille de 3. Tu le fais donc glisser sur le pied (pareil), ça resservira au retour. Tu le laisses se dégourdir un peu les branches (toujours pareil), un jour ou deux (non, là c'est moins !). J'espère que tu as sorti le socle qui va bien, sinon, comment y tient ton arbre ?
Ensuite, tu peux le momifier de guirlandes qui clignotent, de qui clignotent pas, de qui s'allument, de qui s'allument même pas, de rouges, de dorées, d'argentées, de quelles couleurs tu veux, un peu, mais pas de vertes, on les verraient pas, puis ça porte malheur aux lutins. A force de l'enrubanner comme ça, tu lui mets les boules. Des grosses, des petites, des monoburnes, des qui brillent … Y'en a qui accrochent des sujets sur les branches. Y en a même qui vont accrocher les cadeaux aux branches, une fois que le Père Noël les a déposé au pied du sapin ! On peut tout faire, mais bon, je te vois venir, faudrait pas que ça devienne, non plus, le musée de la suspension. Faut que ça reste un arbre de Noël !
Recule-toi un peu, de temps en temps, pour regarder ton œuvre. Ô malheureux ! Faut qu'on voie ce sapin, quand même !
Quand t'y as fini, tu lui poses une belle étoile tout en haut, en haut, et tu touches plus à rien pendant 3 semaines ! Tu l'arroses pas non plus, hein, il a plus de racines ! C'est le blé qui faut humecter, t'y as oublié ?
Euh, tu lui balances pas l'instincteur dessus non plus, hein !! On te connait ! La neige, c'est en vrai, pas en poudre !
 
Allez, je descends à la cave.
 
Je suis été allé chercher les santons, pasque maintenant, on va faire la crèche. Quoi, tu croyais que c'était terminé ?
Mais avant de tout déballer, viens, on va se faire une balade hivernale, à la Sainte-Baume, histoire d'excommuniquer nos pêchers, un pèlerinage par zéro degré, en quelque sorte. On va aller chercher de la mousse dans la forêt lointaine, où on entend le hibou. Ça se mérite. Mais tu peux y monter en journée, aussi. Tu te balades dans les bois, tant que le loup n'y est pas, à la recherche une belle mousse (euh de la mousse-lychen, pas de mousse-pression, hein, assoiffé) et qui te servira de scène à la représentation que vont nous faire tous les santons, dans ta crèche (certains osent la vendre 11,90€, la mousse, vouai ! 'y a pas de petits profits !!!) .
 
Allez, cherche.
A t'aleur …

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans 2007
commenter cet article