Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour '

  • : les z'élucubrations de la Brigade Geffroy
  • : Retrouve nos commentaires décalés mais sérieux sur les évènements du grand almanach, ... et un peu des nôtres, aussi.
  • Contact
28 avril 2007 6 28 /04 /avril /2007 19:31
On nous prend pour des cons, non ?
C'est un casting pour le cirque Zavatta ou quoi ? Non, on n'est bien calés pour les élections présidentielles, phase II.
Quand tu vois comment ils s'égratignent par micros interposés, enfin en toute objectivité, les griffes sont quand même plus d'un côté que de l'autre, et là c'est pas catwoman, c'est plutôt tendance scatman. On va élire celui ou celle qui va organiser le pays pour les 5 années qui viennent. Autant dire que les 2 représentants qui ont répondu favorablement à l'appel d'offre du peuple et qui ont été retenus, ne s'épargnent pas vertement et ouvertement.
Qu'est ce qu'on en a à foutre que l'immaculée Marie-Ségolène s'affiche à table avec le Père François, si elle y prend son pied ? Pas son François à elle, non, le François du nouveau parti, le PD (le parti démocrate). "Pour mettre les partis dans l'union, et pour élargir au centre, elle appelle à droite et à gauche". Puisque le petit Nicolas ne veut pas en être, qu'il n'en dissuade pas les autres ! Le François, sur la 3e marche du podium, a quand même fait autant, en pourcentage, que le Jacquot de 2002 première mouture ! Alors delà à dire, à faire dire, à colporter qu'il n'a plus rien à faire au second tour, c'est faire peu d'égard aux 7 millions d'électeurs qui ne sont tout de même pas des jambons.
Rassembler, rassurer, s'exprimer, sur ce qu'ils veulent faire de notre pays, c'est tout ce qu'on leur demande ! J'ai du mal à rester insensible devant cette mascarade. Quand j'écoute et je déchiffre tout ce que j'entends et que je lis, je me dis que les dés sont pipés. Un, mène une campagne Napoléonienne, pharaoniquement démesurée, qui a su depuis des mois, voire des années, préparer ce moment et user de sa position officielle, qui prône le respect, et ne respecte rien et l'Autre, "authentique challenger" ambitieuse, organisée mais un peu décalée. On ne peut laisser un tel décalage s'installer. Lui qui est allé piocher les voix pourtant impénétrables du fion national, sans demander l'autorisation, et il s'insurge que sa concurrente emprunte clairement des voix à son ex-collègue ministériel qui s'est ressaisi et souhaite désormais élargir le cercle de ses amis centristes, tout ça parce que lui ne s'est pas entendu avec le François.
Décidément, mauvais petit joueur le Nico !
A moins qu'il ne craigne de ne pas pouvoir accéder au baisodrome de la République, parce qu'il en a vu défiler ce Palais des effusions sous le signe d'éros, Deloir & Dubois le nomme "la maison de rendez-vous" dans leur best-seller SexusPoliticus -un ouvrage que je vous conseille, pas pour le regard voyeur mais pour savoir ce que font dans notre dos les gens pour qui l'on vote-, n'oublions pas Félix Faure et sa madame Steinheil. Mais avant lui, La Pompadour, Murat puis Napoléon et ses Joséphines, Napoléon III et ses milles aventures… Lorsque De Gaulle veut lui donner un usage présidentiel, le passé de l'établissement le perturbe au point qu'il pense s'installer ailleurs. Il y restera et ses successeurs raviveront les anciennes habitudes, ... jusqu'au dernier ?
C'est ça qui lui importe le plus à Nico, plus que la réelle histoire politique. Faire panpan la ripette sur les ressorts de la Présidence, débusquer le maraudeur dans le salon bleu-argent, se faire faire tripette, … hummm un phantasme !
Cette fonction nécessite certainement plus d'importance à la nation qu'à sa propre préoccupation matelassière. Parce que le Nico, y s'y prend vite aux sentiments à ce qu'on raconte, ce chaud lapin …
Allez, un peu de bromure ou de vaseline pour se laisser dominer par ces ultimes ébats électaureaux, … c'est solon.

Partager cet article

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans vie civique
commenter cet article

commentaires

arnaud 29/04/2007 16:30

Ouais, il a tout préparé depuis un bout de temps, tout est cadenassé, contrôlé, ses équipes sont prêtes, plus rien ne va lui échapper, alors juste pour espérer voir sa bobine déconfite lors d'un discours où il reconnaîtrait sa défaite, je voterai plus contre lui que pour Ségolène.En attendant, je profite de ma dernière semaine de liberté avant que des caméras soient placées un peu partout, avant que la presse ne m'informe que de ce qu'elle sera autorisée à dire, et que je doive demander l'autorisation pour aller pisser. Mais on veille et on se laissera pas faire.Salut