Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour '

  • : les z'élucubrations de la Brigade Geffroy
  • : Retrouve nos commentaires décalés mais sérieux sur les évènements du grand almanach, ... et un peu des nôtres, aussi.
  • Contact
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 00:25

"Les sanglots longs des violons de l'automne,
Blessent mon cœur d'une langueur monotone.
Tout suffocant et blême,
Je m'en souviens quand même".
Tout le monde a appris cette récitation à l'école ?
Eh bien, vas-y récite, toi !

Dans notre pur calendrier républicain révolutionnaire, l'automne était la première des saisons. Tu sais, les vendémiaire, brumaire, frimaire, avanléspordivaire.

 

Les feuilles des arbres tournent au roux, les châtaignes sortent de leurs bogues, les champignons poussent aux pieds des chênes, mais l'inconvénient majeur c'est qu'y recommence à pleuvoir ! On sort d'un intermède de 3 mois et voilà que le parapluie va revenir se greffer à notre paluche, dès qu'on ira dehors. D'un autre coté, si tu veux des champignons, faut qu'y pleuve un peu quand même, non ?

Mais pas trop, hein !

Comme la vue, les jours baissent. Enfin, ils ont déjà bien commencé, hein ! On dirait que ça les démange d'arriver à l'heure d'hiver, qu'ils ont déjà pris leurs marques. Puis c'est le froid qui va venir se rappeler à toi, pasque l'automne ça va jusqu'au bout de décembre !

 

Au Canada, c'est leur plus belle des saisons. Pour nous itou. Propice aux randonnées. Pas trop chaud, pas encore froid, on est bien ! On prend à pleines narines les senteurs marines, on reçoit en pleine figure les odeurs de la nature. La terre humide, les feuilles sèches, la garrigue qui sort de son hibernation estivale avant de se figer.
C'est ça, l'été indien !

 

Fragonard s'est senti de faire un sent-bon. Verlaine, Apollinaire, Lamartine ont écrit ce qu'ils n'arrivaient pas à dire. Vivaldi l'a notée aussi, celle-là et Arcimboldo a confectionné un tableau avec les fruits qu'y pouvait plus manger, et vouai, tu l'as déjà vu, un mec de profil gauche. La Poste l'a timbré à l'envers, sur son profil droit !!!

 

Des pommes, des poires et des courges. Des colchiques dans les près aussi, puis des chrysanthèmes. Si t'y as un verger, tu peux tailler tes arbres, c'est le moment. Si t'y en as pas, tant pis pour toi. Laisse les autres s'emmerder à le faire !

 

Et les vendanges, tu sais ce que sais, toi ? Tu passes des journées de 10 heures à quatre pattes dans la terre des vignes, souvent boueuses, à te cacher derrière les grappes de raisin. Le soir, t'y es épuisé, d'avoir bouffer du raisin, que tu te douches, t'y avales ta soupe avec un quignon de pain sec, un bout de fromage rance, un canon de l'exédente cuvée précédente, et hop, comme c'est diurétique, tu vas un peu occuper l'âtre émaillé, puis éreinté tu vas au pieu. Le lendemain, tout content, tu te relèves pour recouper du raisin  ... Tu te rééégales. Tu t'en souviens toute ta vie de cette ambiance vinicole

 

Puis t'y as les minots qui vont commencer à te dresser discrètement leurs idées pour Noël. Comme si on les voyait pas venir, avec leurs bottes !

Partager cet article

Repost 0
Published by La Brigade Geffroy - dans 2008
commenter cet article

commentaires